A la recherche de New Babylon de Dominique Scali Ed: Libretto.

 

dominique-scali-or

Il était une fois, de ci de là, dans l’Ouest et ailleurs.

Certains auteurs se comportent comme les régisseurs de supermarchés. En effet, lorsque vous faites vos courses, vous avez parfois l’impression que l’on vous balade de rayon en rayon, façon de les faire visiter tous, sans trouver ce que vous espériez. Ici, vous renouvelez l’expérience sans, toutefois, pousser un quelconque caddie. Dominique Scali vous promène dans les dates, dans les lieux et dans les personnages tant et si bien qu’à la fin vous vous demandez où vous en êtes et où elle veut en venir. On erre de Carson City, Hamilton, Tucson et bien d’autres villes encore, entre 1887,1876 ou 1881.
Des personnages curieux tel, au début et à la fin, un Révérend plus ou moins imposteur; un Matador dont on ne sait s’il en est un ou s’il n’est pas le Vengeur Masqué; un Bill Russian, venu on ne sait comment du pays que son nom indique; la pauvre Pearl Guthrie qui a suivi le précédent pour l’épouser un nombre de fois impressionnant sans qu’e son mari putatif soit autorisé à la toucher. Mais qui est le héros principal? Le religieux aux mains coupées, le Russe errant, Pearl qui suit le précédent sans amour? On est perdu dans les rayonnages nommés chapitres!
41jgnwswedl-_sx195_

On va ainsi de ville en ville, d’année en année, de héros en héros de façon désordonnée, dans un road-movie ou un western sans mouvement ni suspense et sans trop comprendre la cohérence de l’ensemble, peut-être à la recherche d’un paradis introuvable. A moins qu’il ne s’agisse d’un flyer pour touristes en panne d’inspiration.
Il faut reconnaître que le style st impeccable et fort décoratif et on se permet de penser qu’il est dommage d’écrire si bien pour une histoire que l’on comprend si mal.
On est content d’avoir fini et plus encore d’avoir lu ce livre jusqu’à la la fin.
Alain Dagnez.