Miyuki, reine des carpes, au pays du Soleil Levant, n’est pas muette.

Didier Decoin-3
On n’entre pas dans ce livre comme on entre en restauration rapide: tout vous semble étranger: la localisation, le Japon; la temporalité: peu d’indice sur l’époque; la langue, un roman au vocabulaire extrême oriental; quant à l’histoire, elle délivre une romance mystérieuse et odorante. L’écriture est ciselée comme une danse de Geisha. Didier Decoin rappelle en fin de livre tous les ouvrages qu’il a dû consulter de 2004 à 2016. Il fallait bien ça!
Miyuki, mariée à Katsuro, coule des jours paisibles dans leur village de Shimae. Ils s’aiment comme des enfants. Le malheur frappe la douce femme: son mari se noie, lui, dont la spécialité est de pêcher des carpes. Miyuki pleure mais doit impérativement répondre à la commande de la Cité Impériale. La voilà partie pour Heiankyo, une perche sur les épaules qui porte, de chaque côté, une nasse de cyprinidae.
Nous allons suivre Miyuki dans son parcours initiatique vers la Capitale; on pense à Don Quichotte sur Rossinante: son chemin est semé d’embûches en tous genres.
Elle fait la connaissance, dans des circonstances peu convenables, de Nagusa, personnage important: elle est à la recherche d’un expédient pour palier le vol de quelques-uns de ses poissons. Le directeur du Bureau desJardins et des Etangs va la secourir.
Le bureau des jardins et des étnags_Contre toute attente, elle est admise devant l’empereur afin de développer ses odeurs de « kakis mûres et de nashis au miel », pour le concours des Senteurs: le taki-monoi awase. Qu’elle gagne.
On vous le disait bien que ça se passait, loin, ailleurs.
Alain Dagnez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s