anna fredrikssonVirée de bord.

Quatre femmes, Anja, Petra, Martina et Jenny, notre héroïne, copines depuis des lustres se rendent en train à Kivik, petit port suèdois, pour quelques jours de vacances. 

Comme on sait si bien le faire à notre époque, l’histoire se divise et nous voilà partis ailleurs, dans un autre espace temps, en compagnie de Jenny. Elle vient d’être nommée par Erik, le DG, à un poste à responsabilité, au sein de son entreprise? Les jours lui sont fastes. 

Nous irons ainsi de la plage au bureau alternativement, d’un côté, au présent, de l’autre au passé comme pour éloigner les tracas qui vont suivre.

Parce que, au travail, Jenny va se mettre progressivement à dos tout le personnel avec lequel, pourtant, elle entretenait jusqu’alors des relations cordiales. Fait-elle des erreurs dans le relationnel ou est-elle la proie des jalousies de la part de ses ex-collègues de travail, Gumilla, qui lorgnait sur le poste, devenue peste définitive, ou Claudia, qui ne la ménage pas et d’autres encore? Seul, Niklas la soutient et elle en est émue, surtout pas ses yeux bleus.

En bord de mer, Jenny avoue également à ses amies qu’elle divorce, son mari, Johan, parti, comme on dit, voir ailleurs.

le chemin de la plageSi les compagnes sont ravies de ces retrouvailles, on découvre, au fur et à mesure, qu’elles affrontent, elles aussi des difficultés dans leur travail ou dans leur couple. 

Au bureau, tout semble s’écrouler autour de Jenny; elle est la proie d’un corbeau, qui lui fait subir les pires attaques immondes, anonymement, bien sûr. 

Le roman est attirant: tour doucement, on est pris par l’histoire; et le lecteur est impatient de savoir comment la pauvre Jenny va se sortir de ce mauvais pas professionnel et personnel.

Une histoire principalement de femmes, de ces femmes qu’on jalouse, qu’on rejette, qu’on méprise et à qui on demande d’être forte, quoi qu’il arrive. 

Que pourra faire Niklas? Qu’on ne compte pas sur l’auteur de ces lignes pour le révéler, si révélation il y a.

Alain Dagnez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s