De Vienne au Caraïbes: il est où l’bonheur?

L’auteure aurait pu fournir deux romans avec ce livre dense, intense, prenant. 

L’action débute à Vienne où la famille Rosenbeck vit d’impressions en tous genres. Ils sont juifs et coulent des jours heureux. Intégrés. Du moins le pensent-ils.

Leur fille, Myriam rêve de danse, leur fils Wilhelm de journalisme au grand dam de son père, imprimeur, qui le verrait bien reprendre son affaire.

A ce bonheur du quotidien s’ajoute celui de Wilhelm, qui rencontre Almah Kahn, jolie blonde à croquer. Ils s’aiment éperdument..

Mais le destin des années 30 n’est pas le bonheur en perspective puisque les voisins allemands ont donné le pouvoir à Adolphe Hitler, dont les idées nauséabondes se sont répandues chez les voisins proches. De suppression des droits aux persécutions, la vie s’assombrit. Et l’avenir aussi.

Il faut fuir. Se réfugier en Suisse, partir pour les Amériques: sauf qu’un détour fait atterrir la famille de Wilhelm, Almah et leur fils Frédérick, aux Caraïbes, à Saint Domingue où il faut tout construire, des murs et tout une société de ses mains.

Le texte est excellemment bien écrit. Le récit alterne entre le narration à la troisième personne et les confidences de Wilhelm à son journal..

Le récit est fort; les épisodes nourris et l’émotion guette le lecteur, par exemple lorsque Wilhelm retrouve sa soeur à New-York, partie bien avant lui ou lorsque le deuil frappe la famille.

décidément, Catherine Baedon aurait dû éditer deux romans mais le lecteur est heureux d’avoir tenu entre ses mains ces moments de forte lecture: il finit par se prendre d’affection pour tous les personnages.

Alain Dagnez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s